Projets ITINERA ELECTRONICA - HODOI ELEKTRONIKAI - HELIOS

Actu' ITINERA+ (Actualités - Nouvelles)


  Accueil     Liste des actualités     Recherche     Actualité     Administration  

Date :     11-07-2003

Sujets :
Environnements hypertextes : Justin, Ovide, Sénèque, Stace; Vers un DMGR électronique?; Leçons d'apprentissage (suite); Statistiques de consultation (juin 2003)

Notice :

1. Environnements hypertextes :

les nouveaux environnements hypertextes établis pendant la semaine écoulée concernent:

Les textes bruts de ces oeuvres sont disponibles dans le Dépöt ITINERA ELECTRONICA:


2. Vers un DMGR électronique ?

La semaine passée, nous avons pu vous présenter le Dictionnaire de mythologie grecque et romaine (DMGR) qui vient d'être publié par la maison d'édition LAROUSSE.

Cette semaine-ci, en préparant l'environnement hypertexte de STACE, La Thébaïde, IV, nous avons eu notre attention attirée par le passage suivant (v. 275 à 284):

275 Arcades huic ueteres astris lunaque priores
agmina fida datis, nemorum quos stirpe rigenti
fama satos, cum prima pedum uestigia tellus
admirata tulit; nondum arua domusque nec urbes,
conubiisue modus; quercus laurique ferebant

[4,280] cruda puerperia, ac populos umbrosa creauit
fraxinus, et feta uiridis puer excidit orno.
hi lucis stupuisse uices noctisque feruntur
nubila et occiduum longe Titana secuti
desperasse diem.

Traduction :

Les Arcadiens, ces peuples antiques, antérieurs aux astres et à la lune, et d'une fidélité éprouvée [le suivent]. Ils naquirent, suivant la renommée, des durs troncs des arbres, dans ce temps où la terre sentit avec étonnement les premiers pas de l'homme; il n'y avait encore ni champs cultivés, ni maisons, ni villes, ni mariages réglés; les chênes, les lauriers supportaient [4,280] de pénibles enfantements; le frêne au vaste ombrage créait des populations entières, et des flancs de l'orme l'enfant s'échappait comme un vert rameau. Ces premiers hommes, dit-on, voyaient avec terreur les alternatives de la lumière et des ténèbres, et poursuivaient au loin le soleil couchant, n'espérant plus le voir revenir.

Nous avons eu hâte de consulter le DMGR au sujet de ces Arcadiens. Sous cette entrée nous avons trouvé des indications (vaguement) en rapport avec le passage de Stace:

  • peuple arcadien, plus ancien que la Lune et mangeur de glands
  • Enfin, on dit que Pélasgos est le premier à naître sur cette terre

l'apport de Stace se révèle donc original - les (seules) sources citées dans le DMGR pour l'entrée en question sont: Apollonius de Rhodes et Virgile, Énéide - :

  • les premiers hommes naquirent des durs troncs des arbres
  • les chênes, les lauriers supportaient de pénibles enfantements
  • le frêne au vaste ombrage créait des populations entières
  • des flancs de l'orme l'enfant s'échappait comme un vert rameau

S'il existait une version électronique du DMGR, la référence de Stace aurait pu être ajoutée au fichier de base, dès sa découverte, et, - pourquoi pas aussi -, la citation complète figurant dans la Thébaïde. Sur la Toile, en effet, l'espace occupé par des données ne connaît pas les mêmes contraintes que celles affectant une publication sur papier. De plus, cette mise à jour en instantané aurait été disponible IMMEDIATEMENT à la communauté des internautes qui, sinon, doivent attendre un certain temps et la publication d'une nouvelle édition pour pouvoir bénéficier, entre autres, de la citation de Stace.

Pour en revenir à la création du monde et des premiers hommes à partir d'arbres, une autre forme de création figue dans le premier livre des Métamorphoses d'Ovide, où Deucalion et Pyrrha, seuls survivants du déluge, recréent une humanité en jetant des pierres derrière eux:

v. 398 - 413:

398 descendunt: uelantque caput tunicasque recingunt
399 et iussos lapides sua post uestigia mittunt.

[1,400] saxa (quis hoc credat, nisi sit pro teste uetustas?)
401 ponere duritiem coepere suumque rigorem
402 mollirique mora mollitaque ducere formam.
403 mox ubi creuerunt naturaque mitior illis
404 contigit, ut quaedam, sic non manifesta uideri

405 forma potest hominis, sed uti de marmore coepta
406 non exacta satis rudibusque simillima signis,
407 quae tamen ex illis aliquo pars umida suco
408 et terrena fuit, uersa est in corporis usum;
409 quod solidum est flectique nequit, mutatur in ossa,

[1,410] quae modo uena fuit, sub eodem nomine mansit,
411 inque breui spatio superorum numine saxa
412 missa uiri manibus faciem traxere uirorum
413 et de femineo reparata est femina iactu.

Traduction :

Sortis du temple, ils voilent leurs fronts, détachent leurs ceintures, et, selon qu'il leur a été prescrit, ils marchent et jettent des pierres derrière eux.

[1,400] Aussitôt (qui le croirait, si l'antiquité n'en rendait témoignage ?) ces pierres s'amollissent, semblent devenir flexibles, et revêtir une forme nouvelle : on les voit croître et s'allonger; et, prenant une plus douce substance, elles offrent de l'homme une image encore informe et grossière, semblable au marbre sur lequel le ciseau n'a ébauché que les premiers traits d'une figure humaine. Les éléments humides et terrestres de ces pierres deviennent des chairs; les parties plus solides et qui ne peuvent fléchir se convertissent en os;

[1,410] ce qui était veine conserve et sa forme et son nom. Ainsi rapidement la puissance des dieux change en hommes les pierres lancées par Deucalion, et en femmes celles que jetait la main de Pyrrha.


3. Les leçons d'apprentissage (suite) :

Dans l'Actualité du 27 juin dernier les Leçons d'apprentissage ont été décrites et une première leçon a été présentée : L'empereur Julien et l'éducation militaire.

Nous avons le (fol) espoir de voir l'un ou l'autre enseignant se lancer dans la confection d'une autre leçon en suivant le canevas développé au sein des ITINERA: à cette fin nous avons créé un dossier MODELE au format traitement de texte qu'il vous est loisible de dérouler et (aussi) de compléter, s'il échet. Et de nous envoyer, ensuite, pour affichage sur la Toile.

Nous avons entrepris entretemps la réalisation d'une deuxième leçon: Le sage imitera l'agriculteur d'après un extrait du traité De la clémence (II,7) de Sénèque:

Agricolas bonos imitabitur, qui non tantum rectas procerasque arbores colunt; illis quoque, quas aliqua deprauauit causa, adminicula, quibus derigantur, adplicant; alias circumcidunt, ne proceritatem rami premant, quasdam infirmas uitio loci nutriunt, quibusdam aliena umbra laborantibus caelum aperiunt. Videbit, quod ingenium qua ratione tractandum sit, quo modo in rectum praua flectantur.

Traduction:

Le sage imitera les agriculteurs habiles, qui ne se bornent pas à cultiver les arbres dont la tige est droite et élevée, mais qui adaptent à ceux que quelque accident a fait dévier, des appuis au moyen desquels ils les redressent, élaguant les uns pour que l'abondance de leurs branches ne les empêche pas de croître en hauteur, fournissant des engrais à ceux qui souffrent de la stérilité du terrain, et donnant de l'air à ceux qui languissent sous une ombre étrangère. De même, le véritable sage examine quels moyens il faut employer à l'égard des divers caractères, pour rectifier progressivement leur mauvaise direction

Si vous deviez disposer d'illustrations concernant les travaux dont bénéficient les arbres (tutorage, élaguage, engrais, etc.), et, si vous consentez à nous les envoyer, nous pourrions soit les traiter numériquement pour les intégrer soit les intégrer directement dans les contenus de la leçon.


4. Statistiques de consultation Juin 2003:

  • site ITINERA ELECTRONICA:
    • sessions de travail ouvertes: 12.338
    • nombre de pages ouvertes: 27.540
    • pages les plus fréquemment consultées: enseignement GLOR 2330 : 5.452 pages; actualités : 1.368 pages

  • site AGORACLASS (environnements hypertextes):
    • sessions de travail ouvertes: 18.070
    • nombre de pages ouvertes: 82.077
    • pages les plus fréquemment consultées: Virgile, Énéide, VII (4.878 pages), XII (4.226), VI (3.761), X (3.398), IV (3.285)

  • site BCS - Bibliotheca Classica Selecta:
    • sessions de travail ouvertes: 42.213
    • nombre de pages ouvertes: 95.810
    • pages les plus fréquemment consultées: Suétone (9.558 pages), Virgile (7.796), FEC -Folia Electronica Classica (8.176), César (3.230)


Jean Schumacher
LLN, le 11 juillet 2003


 
UCL | FLTR | Itinera Electronica | Bibliotheca Classica Selecta (BCS) |
Analyse, design et réalisation informatiques : B. Maroutaeff - J. Schumacher

Dernière mise à jour : 17/02/2002